-15% sur tout le site avec le code SAKURA15 🌸

Votre panier

Votre panier est actuellement vide.

Jette un oeil à nos nouveautés ma beauté 👇

dérèglement hormonale

Quelles sont les causes et les symptômes du dérèglement hormonal chez la femme ?

Nos hormones contrôlent et régulent différentes parties de notre organisme. Dès lors qu’un changement survient, tout ce système savamment réglé comme du papier à musique se retrouve perturbé : notre équilibre physique et psychologique est alors compromis. C'est ce qu'on appelle le dérèglement hormonal.  

Pourquoi dit-on un dérèglement hormonal ? 

Le système endocrinien : chef d’orchestre de l’organisme 

Symptômes des dérèglement hormonaux.

Composé de plusieurs glandes dont les glandes endocrines, le système endocrinien coordonne et dicte les fonctions de notre corps. 

Ces glandes majeures sont internes et se définissent comme suit :

  • L'hypothalamus ;
  • L’hypophyse ;
  • La thyroïde ;
  • Les glandes parathyroïdes ;
  • Les cellules des ilôts pancréatiques ;
  • Les glandes surrénales ;
  • Les testicules pour les hommes ;
  • Les ovaires pour les femmes.

Indispensables au bon fonctionnement de notre corps, ces glandes sécrètent des hormones. Une hormone est une substance chimique qui circule dans le sang jusqu’aux organes ou tissus pour transmettre un message biologique pour orchestrer nos fonctions corporels élémentaires. Si toutes nos hormones respectent scrupuleusement leurs missions, une harmonie règne au sein de notre organisme : battements du cœur, émotions fortes, température du corps, cycles de sommeil, assimilation d’aliments etc. Mais, dès lors que leur fabrication est perturbée, c’est tout un équilibre physique mais surtout psychologique qui s'évanouit : bien-être et santé sont bouleversés et il devient important de déterminer d’où proviennent ces dissonances.

Plus de 60 000 milliards de cellules s’échangent des informations, toutes aussi complexes les unes que les autres, afin de faire fonctionner notre corps. Telle une partition de musique, tout est ingénieusement orchestré afin d’éviter la moindre fausse note. 

Lorsque cela arrive, plusieurs symptômes apparaissent et les plus courants sont :

  • La fatigue ;
  • Des maux de tête voir des migraines ;
  • Une chute de cheveux ;
  • Des insomnies ;
  • Des troubles digestifs ;
  • Une prise ou une perte de poids ;
  • Des sautes d’humeur ;
  • Des règles irrégulières ;
  • Une transpiration excessive.

De très nombreuses causes peuvent expliquer ces troubles hormonaux qui surviennent tout au long de notre vie quelque soit notre âge ou notre sexe. Certaines périodes restent toutefois plus propices à ces dérèglements comme la puberté, la grossesse et la ménopause. Chez l’homme, le dérèglement principal se caractérise par un déficit de testostérone : c’est l’hypogonadisme. 

Dans la grande majorité des cas, ces troubles sont sans gravité mais ils peuvent causés des problèmes plus sérieux comme :

  • Le diabète ;
  • L’obésité ;
  • L’infertilité. 

Comprendre le dérèglement hormonal chez la femme

Les déséquilibres hormonaux féminins sont fréquemment dus aux glandes thyroïdiennes et aux glandes sexuelles. Pour comprendre ce qu’il se passe, il faut alors se pencher sur le cycle menstruel d’une femme ainsi que les fluctuations des hormones durant cette période. 

C’est lors de la puberté qu'apparaissent les premières règles. Elles reviendront de manière cyclique en moyenne tous les 28 jours et dureront environ de 3 à 5 jours. Durant la première phase du cycle, la phase pré-ovulatoire, l’endomètre s’épaissit sous l’effet des oestrogènes. Un pic survient lors de l’ovulation afin de libérer l’ovocyte. Si il n’y a pas de fécondation, les règles apparaissent. Dans le cas contraire, le taux d’oestrogènes chute et la progestérone prend le relais afin de préparer l’utérus à accueillir l'œuf pour s’y implanter. 

Les hormones thyroïdiennes régulent notre métabolisme sous divers aspects comme la croissance, la force musculaire, la digestion, la fonction vasculaire etc. 

Deux troubles existent : 

  • L’hyperthyroïdie ;
  • L’hypothyroïdie.

L’hyperthyroïdie signifie que les hormones thyroïdiennes sont produites en excès donc le métabolisme s’accélère à cause de cette surproduction. 

Dans le cas contraire, l’hypothyroïdie suggère un déficit d’hormones thyroïdiennes. Le métabolisme est paresseux et s’ensuit un ralentissement de nombreuses fonctions métaboliques corporelles. Ce phénomène touche plus souvent les femmes de plus de 50 ans. 

Les causes du déséquilibre hormonal 

Puberté et ménopause, moments clés de la vie d’une femme 

De nombreuses causes favorisent les troubles hormonaux mais la puberté et la ménopause sont les deux causes naturelles, particulières, responsables de ces bouleversements. 

Lors de la puberté, le corps se modifie afin de permettre la reproduction. Cette transition entre enfance et âge adulte est précoce chez une fille : cela aura des répercussions sur la personnalité et le physique de l’adolescente. On peut compter à peu près 6 ans pour que ce processus s’achève. La surproduction d’hormones favorise le développement de seins, la pilosité pubienne, le changement d’apparence de la vulve ainsi que les grandes lèvres, les hanches s’arrondissent et les premières règles apparaissent. Ce développement physique va aussi entraîner l’activation des glandes apocrines, responsables de l’intensité de la transpiration et de l’odeur corporel. En parallèle, la forte production de sébum augmente l’apparition de l'acné car la peau est plus grasse. Une bonne hygiène corporelle permettra de réduire les mauvaises odeurs tout comme du soutien et de l’écoute seront importants lors de cette période délicate de la puberté. 

Étape inévitable de la vie d’une femme, la ménopause survient naturellement vers 45-50 ans lors de l’arrêt définitif des règles et de la fertilité. Eh oui ! Les follicules ovariens vieillissent et les ovaires vont arrêter de produire des œstrogènes : les muqueuses vaginales s’assèchent et la flore vaginale est plus vulnérable aux infections. Avant cela, la baisse progressive de production des hormones va faire apparaître des symptômes incommodants comme des bouffées de chaleur, des règles irrégulières, une baisse de libido, une faiblesse urinaire etc. Par contre, l'arrêt de la production d’hormones affecte la santé puisqu’il augmente le risque d’ostéoporose et des maladies cardiovasculaires

Pollution et perturbateurs endocriniens 

De nos jours, la pollution et les perturbateurs endocriniens sont partout autour de nous. 

La pollution existe sous diverses formes. Tabac, réchauffement climatique, métaux lourds impactent l’activité des glandes thyroïdiennes. Les perturbateurs endocriniens, quant à eux, sont des substances chimiques, invisibles à l’œil nu, qui sont présentes dans de nombreux produits de notre quotidien comme les cosmétiques, les jouets, les textiles et même dans l’alimentation. Les plus connus sont le bisphénol A (BPA), les pesticides, les parabènes, les phtalates, le glyphosate etc. Ces molécules perturbent et imitent nos hormones et transmettent de fausses informations à notre système hormonal. Ces perturbations peuvent favoriser l’apparition de maladies comme des cancers du sein, des ovaires mais aussi la prise de poids pouvant mener à l’obésité ou encore l’infertilité

Des gestes simples peuvent limiter l’exposition à ces derniers, pour cela, il faut :

  • Favoriser le plus possible une alimentation “fait maison” ;
  • Si vous faites réchauffer un plat, éviter le plastique ;
  • Réduire le nombre de produits d’entretien ;
  • Être attentif à la composition de vos produits cosmétiques ;
  • Des protections hygiéniques lavables ;
  • Éviter des atmosphères enfumées par le tabac ;
  • Aspirateur et serpillière seront vos indispensables pour dépoussiérer votre intérieur.

La nécessité d’écouter son corps permet de pouvoir détecter les symptômes d’un éventuel dérèglement hormonal. Le plus difficile est de pouvoir prendre du recul sur son mode de vie et ne pas hésiter à consulter son médecin traitant ou sa gynécologue afin de déterminer les causes de ce trouble hormonal. Nos hormones jouent un rôle essentiel de messagers biologiques vers nos organes. Nous devons préserver cette communication pour ne pas perturber tout notre équilibre métabolique.

Laisse nous un petit commentaire pour raconter ton expérience liée au dérèglement hormonal. On te donne rendez-vous sur Musc Intime et sur @muscintime 🤩.

Article précédent
Poste suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.